Les soins, l’équipe

L’excellence en cancérologie : un projet fédérant des experts de tous horizons

Un pôle d’excellence s’est formé, composé d’une vingtaine de cancérologues et spécialistes qui comptent parmi les praticiens les plus reconnus. Autour d’eux sont réunis un grand nombre de professionnels de santé et des soins de support : psychologie, sexologie, acupuncture, art-thérapie, esthétique…
Une école de nutrition, un salon d’onco-esthétique, un centre de médecine prédictive seront hébergés au sein de l’établissement afin d’offrir les meilleures solutions de réhabilitation.
Cette équipe sera au service des patients et de leurs familles, dans un accompagnement global concerté, afin de permettre à tous ceux qui souffrent ou qui ont souffert des conséquences de cette maladie de reprendre une vie normale, en étant acteurs de leur propre réhabilitation.

Les soins

Activité

Ateliers permettant de cheminer de manière créative, libérant l’imaginaire et facilitant l’expression d’émotions et de non-dits. Pas besoin de savoir dessiner, peindre, ou d’avoir une expérience en arts plastiques.

Cible(s)

Ces ateliers s’adressent à toutes les personnes qui veulent expérimenter les bienfaits de la créativité et de la pensée positive. Hommes, femmes, enfants, en parcours de soins, après ces parcours, qu’ils soient malades ou touchés par un proche en situation de fragilité psychique ou autre.

Méthode/technique

Le mode opératoire des ateliers étant celui de l’art-thérapie, les ateliers utilisent des techniques diverses qui passent par le collage, le dessin, la peinture, l’utilisation de fils, la couture, les matériaux de récupération etc… Des carnets d’émotions positives, des improvisations graphiques, des petites œuvres plastiques, les saynètes, les résultats et les « œuvres » peuvent être éphémères ou des productions plastiques abouties.  L’idée ce n’est pas de devenir un artiste pour exposer ses œuvres, mais de «dire de soi» dans l’intimité. Ceux qui le désirent, emportent leurs productions et ceux qui le souhaitent l’exposent.

Bénéfice attendu par le patient

Créativité, introspection, apaisement, imaginer de nouveaux possibles, ces démarches sont des piliers de la résilience.  Exprimer des non-dits, « dire de soi par métaphores », ne pas rester ancré dans l’effroi, la peur, la maladie. Être artiste de sa vie.

 

Séances d’acupuncture visant à neutraliser la plupart des effets secondaires des traitements anti-cancéreux  lors des chimiothérapies, radiothérapie, chirurgie ou hormonothérapie, avec des protocoles acupuncturaux précis, reproductibles et individualisés.

Bénéfices attendus :
– Neutralisation de la plupart des effets secondaires des traitements.
– Possibilité de garder une vie sociale et familiale proche de la normale.

L’acupuncture a une action majeure sur l’immunité et est le seul outil thérapeutique capable d’éviter ou de traiter le syndrome main pied (action sur les neuropathies).

Activité

Pallier les effets indésirables de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Soins onco- esthétiques : soins du visage, des mains et des pieds. Conseils associés aux produits de soins.

 

Bénéfice attendu par le patient

Hydrater, nourrir et apaiser sa peau, stimuler la repousse des phanères, réparer les ongles des mains-pieds, réhabiliter l’image de soi par des méthodes de maquillage.

 

L’image du corps mise à mal, l’indisponibilité psychique, les effets secondaires des traitements, les éventuelles mutilations sont souvent responsables d’une diminution voire d’un arrêt de la sexualité, ce qui peut mettre en danger le couple à un moment où les liens affectifs sont plus importants que jamais. La sexualité fait partie intégrante de la qualité de vie et peut être même être thérapeutique à un moment où l’on perd confiance en sa capacité de séduction.

Comment (re)trouver une sexualité qui soit satisfaisante pour chacun ?
Comment communiquer avec l’autre sur le sujet ?
Comment retrouver/écouter le désir et pallier aux frustrations de chacun ?
Le rôle de l’onco-sexologue est d’aider à trouver ses propres outils.

On se sent souvent seul, incompris et en décalage pendant et après la maladie. On protège ses proches ou au contraire, on devient tyrannique : pouvoir parler à quelqu’un de neutre de ses angoisses, interrogations, de ce traumatisme qu’est l’annonce d’un cancer permet de trouver quelques outils afin de pallier aux difficultés rencontrées lors du parcours de la maladie et de l’après maladie.

 

Notre corps a une mémoire ! Equilibrer, harmoniser, oxygéner, nourrir notre corps au quotidien comme on peut
prendre soin, tous les jours, d’un nourrisson à qui on apporte de l’amour dans les gestes, les regards, les émotions
… Tout est résonance : ce que nous exprimons, ce que nous ressentons, ce que nous vivons est absorbé par notre
corps, au plus profond de chacun de nos tissus, de nos cellules. Notre corps a une mémoire et notre devoir, dans
l’accompagnement de la maladie, est de lui donner toute cette bienveillance et toute cette énergie dont il va avoir
besoin, dont vous allez avoir besoin pour avancer.
Harmonie du corps et de l’esprit : par la sophrologie, le patient va se réapproprier sa vie et prendre conscience de
son potentiel corporel, de l’énergie qu’il possède. Cette conscience corporelle est, en effet, primordiale dans la
prise en charge du cancer. Le patient a besoin de tous ses moyens, de toutes ses capacités, de toutes ses forces.
Ainsi au fur et à mesure des séances, le patient va apprendre à connaître à nouveau son corps, à l’écouter, à
l’entendre, à le reconnaître, à ne plus en avoir peur : travailler « l’harmonie de l’esprit » en travaillant
« l’équilibre et l’existence du corps ».

20 % des cancers sont liés à l’alimentation, alors que l’obésité et le manque d’activité physique augmentent de 30 % le risque de récidive chez les patients en rémission. En proposant des consultations de nutrition et de diététique, mais aussi des cours de cuisine et des programmes d’activité physique via l’Unité sport & cancer, ce centre contribuera à améliorer le suivi des patients et à résoudre les problématiques de perte du goût, de perte d’appétit et de poids liées au traitement.

L’ergothérapie se caractérise par l’éducation, la rééducation, la réadaptation ou encore la réhabilitation, par l’activité. C’est par le biais d’activités de la vie quotidienne (soins personnels, travail et loisirs) et d’autres exercices globaux et analytiques que l’ergothérapeute organise une thérapie visant à améliorer des capacités d’agir et des compétences, cela individuellement ou en groupe.

L’hypnose est capable de guérir certains troubles (contrôle de la douleur, difficultés alimentaires, dysfonctionnements psychiques ou psycho-somatiques). L’hypnose permet au patient de mesurer et d’approfondir le degré de sa détermination d’une part, de prendre appui sur des forces et des intérêts nouveaux qu’il ne soupçonnait pas autre part.

Rééducation/kinésithérapie : accompagnement durant ls traitements : massages, étirements, assouplissements des tissus et des cicatrices, traitement de la douleur, renforcement musculaire, drainage, etc.
La kinésithérapie signifie traitement par le mouvement. Elle agit au niveau musculaire et articulaire. Les techniques sont utilisées dans le but de la rééducation du mouvement et ainsi que de la posture de la personne.
Un des actes de la masso-kinésithérapie est le massage, c’est-à-dire la sollicitation des tissus (muscles, tendons ou encore tissus sous-cutanés) du patient par différentes techniques manuelles. La kinésithérapie utilise différents moyens physiques (la chaleur, le froid, des courants électriques, des ultrasons, des infrarouges) afin de réduire la prévention, connexes à celles de l’ergonomie et ergothérapie, afin de favoriser ou de rendre autonome une personne dans ses actes de la vie quotidienne, d’adapter le poste de travail d’une personne, par exemple dans le cadre de la prévention des maladies professionnelles ou encore afin de former le personnel manipulant des charges importantes.

L’ostéopathie est une méthode de soins qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain.

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’auto-équilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie.

L’ostéopathie repose sur trois concepts originaux:

la main, outil d’analyse et de soin;
la prise en compte de la globalité de l’individu;
le principe d’équilibre tissulaire.

La pratique du yoga s’impose progressivement en accompagnement thérapeutique. Des séances de yoga thérapeutique en accompagnement des traitements permettent d’optimiser les effets. Le yoga est en réalité un état d’esprit selon lequel l’esprit sain et le corps sain vont de paire.Il comprend une grande variété d’exercices et de techniques. Les techniques employées utilisent des postures physiques (appelées asanas), des pratiques respiratoires (pranayama) et de méditation, ainsi que la relaxation profonde (yoga nidra).

L'équipe

Activité

« I love my boobs » : atelier d’automassage de seins. C’est une méthode douce afin de préserver la beauté et la santé de la poitrine. Cela permet aussi de préserver sa féminité.

Le but étant de prendre soin de son corps, de les encourager à se reconnecter et à s’épanouir avec leur corps et leur féminité.  Cet atelier est recommandé dans la suite d’un cancer du sein.

Cible(s)

Toutes les femmes de tous les âges sont concernées.

Méthode/technique

Utilisation de la technique d’automassage, de la technique énergétiques et de la méthode holistique de bien-être.

Bénéfice attendu par le patient

Mieux appréhender son corps, instaurer la confiance en soi, accepter sa féminité, préserver la beauté et la tonicité des seins, soulager les tensions, redynamiser la circulation sanguine et lymphatique.

Prévenir le risque d’enkystement et détecter les modifications des tissus mammaires, accompagnement dans les suites d’un cancer du sein.

Innovation(s) Notable(s)

Aucune

CV

Passionnée par les méthodes ancestrales liées au bien-être pour les avoir pratiquées pendant de nombreuses années, Agnieszka s’est formée aux diverses techniques de massage auprès des plus grands maîtres balinais et français.

Depuis maintenant huit ans, elle a développé ses compétences dans les soins énergétiques aux pouvoirs relaxants et profonds afin de rééquilibrer les énergies vitales « QI ».

Ces massages et ces soins s’aventurent au-delà des simples limites physiques pour offrir un état de relaxation, de santé et de bien-être des plus profonds.

Présidente de l’association THE ZEN WORLD, la transmission des arts et des méthodes naturelles du bien-être auprès des entreprises, des professionnels, des collectivités et du grand public.
Formée et certifiée en France à Paris par Biopulse, The Miki School (agréés FFMBE) et Bali en Indonésie.

Activité

Accompagnement pendant et après la maladie. Il est vrai que l’on se sent souvent seul, incompris et en décalage pendant et après la maladie. On protège ses proches ou au contraire, on devient tyrannique, pouvoir parler à quelqu’un de neutre de ses angoisses, interrogations, de ce traumatisme qu’est l’annonce d’un cancer permet de trouver quelques outils afin de pallier aux difficultés rencontrées lors du parcours de la maladie et de l’après maladie.

L’image du corps mise à mal, l’indisponibilité psychique, les effets secondaires des traitements, les éventuelles mutilations sont souvent responsables d’une diminution voire d’un arrêt de la sexualité, ce qui peut mettre en danger le couple à un moment où les liens affectifs sont plus importants que jamais. La sexualité fait partie intégrante de la qualité de vie et peut même être thérapeutique à un moment où l’on perd confiance en sa capacité de séduction.

Comment (re)trouver une sexualité qui soit satisfaisante pour chacun ?
Comment communiquer avec l’autre sur le sujet ?
Comment retrouver/écouter le désir et pallier aux frustrations de chacun ?
Le rôle de l’onco-sexologue est d’aider à trouver ses propres outils.

Cible(s)

Les patients, les proches, les personnes faisant partie du parcours de soin.

Méthode/technique

La parole, l’écoute. L’adaptation à chaque cas, l’humour en fonction des personnes.

Bénéfice attendu par le patient

Soulagement, savoir qu’il y a un lieu où il peut s’exprimer en toute confiance, se sachant compris, entendu, non jugé et sans peur « d’embêter » avec sa maladie.

Innovation(s) notable(s)

Les problèmes sexuels dus à la maladie car ils sont très peu (voir pas abordés) dans le parcours de soin en oncologie.

CV

De 2003 à 2016

J’ai travaillé en tant que psychologue, psychothérapeute au CMPP (Centre Médico Psycho Pédagogique) de Marly-Le-Roi.

J’ai également travaillé dans l’association Etincelle Ile de France : « Rester femme avec un cancer », où j’ai été nommé Vice-présidente de l’Association en 2011.

Activité

  1. Rééducation/kinésithérapie : accompagnement durant les traitements : massages, étirements, assouplissements des tissus et des cicatrices, traitement de la douleur, renforcement musculaire, drainage, etc.
  2. Gymnastique : exercices en vue d’une récupération fonctionnelle optimale, un réentrainement à l’effort et une mise en confiance des capacités physiques.
  3. Yoga postural : des postures de yoga revisitées pour éviter tout risque de blessure et permettre le retour progressif aux activités physiques.

Cible(s)

Cette activité s’adresse :

  • Aux patients ayant des douleurs, des œdèmes, une gêne fonctionnelle
  • En post-chirurgie ou en vue d’une reconstruction pour améliorer le résultat esthétique
  • Aux patients souhaitant reprendre une activité sportive

Méthode/technique

Je vais être amenée à utiliser :

  • Toutes les techniques de kinésithérapie classique découlant du bilan kinésithérapique :
    • Du massage et drainage manuel ou instrumental
    • Mobilisation
    • Des exercices respiratoires et posturaux
    • De la physiothérapie, chaud / froid, courants
    • Taping
  • La méthode du Docteur de Gasquet (APORB)
    • Yoga sans dégât
    • Abdominaux sans pression

Bénéfices attendus par le patient :

Les premiers bénéfices attendus pour le patient sont bien évidemment :

  • La disparition ou la diminution des douleurs
  • L’amélioration esthétique de la peau et des cicatrices
  • La mobilité accrue
  • Un soutien psychologique et des réponses aux questions rencontrées pendant les différentes phases du traitement
  • Un retour plus rapide à la vie « normale »
  • Une respiration libérée
  • Une amélioration de l’estime de soi qui passe par une réappropriation corporelle.

Innovation mise en avant :

Mes expertises dans l’amélioration des conditions de vie des patients sont :

  • Une prise en charge tissulaire et cicatricielle très précoce, notamment en post chirurgie (mastectomie, reconstitution…)
  • La gymnastique de Gasquet favorisant le retour veineux.

CV

De 1994 à 2000

J’ai travaillé à l’hôpital Cochin (APHP), ainsi qu’à la maternité Port Royal. J’ai pratiqué la médecine néonatale et j’ai réalisé des interventions en maternité. J’ai également travaillé en urgence inhalations en salle de travail, en suites de couches et en consultations neurologique à la PMI.

J’ai réalisé des missions d’enseignement de la Kinésithérapie respiratoire auprès des internes, des infirmières et des élèves sages-femmes de Port-Royal et de l’hôpital de Rabat.

De 2000 à 2001

J’ai travaillé à l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul (APHP) aux services Orthopédie pédiatrie, réa digestive, réa chirurgicale et post-opératoire.

De 2001 à 2015

J’ai travaillé au CMPR (centre de médecine physique et réadaptation) de Bazincourt, aux soins de suites et réadaptation, ainsi qu’aux services

Activité

L’ostéopathie est une médecine manuelle globale qui s’emploie à prévenir, diagnostiquer et traiter les restrictions de mobilité affectant les structures du corps humain.
Ces pertes de mobilité sont susceptibles de déséquilibrer l’état de santé.

Cible(s)

Dans le cadre d’un protocole anticancer, l’ostéopathie trouve son sens et son efficacité dans le traitement de certains effets secondaires tels que :

  • Nausées, vomissement, troubles du transit
  • Réduction de l’amplitude respiratoire
  • Douleurs articulaires
  • Limitation de l’amplitude de mouvement, adhérences cicatricielles
  • Maux de tête, baisse de la vitalité

Méthode/technique

L’ostéopathe n’utilise que ses mains : il perçoit les tensions et les déséquilibres grâce à une palpation précise, minutieuse, exacte, qui est le fondement même de l’ostéopathie.

Il traite tensions ou déséquilibres grâce à un ensemble de techniques adaptées au patient, en faisant « craquer » ou via d’autres techniques comme le fascia ou l’énergie musculaire.

Bénéfice attendu par le patient

L’objectif est de soutenir le patient tout au long du traitement, de l’aider à surmonter les effets secondaires, de lui permettre de retrouver une unité corporelle et de se réapproprier son corps.

Innovation(s) notable(s)

L’ostéopathie est un atout supplémentaire pour accroitre les chances de guérison.

La réduction des effets secondaires de la chimiothérapie fait l’objet de plusieurs études dont les résultats sont probants.

CV

Je découvre l’ostéopathie en tant que patiente suite à un accident de voiture.
Mon côté cartésien s’ouvre à la globalité. J’entreprends ma reconversion vers un métier qui allie puissance, efficacité et bonté.

Auteur d’une étude sur l’impact de l’ostéopathie sur le stress chronique

Co-auteur d’une étude sur l’impact de l’ostéopathie sur les effets secondaires des chimiothérapies (en cours de réalisation)

Diplômée de l’institut Dauphine d’Ostéopathie

Diplômée de Supelec Paris, diplôme d’ingénieur

Activité

Nous organisons des groupes de paroles fondés sur la logothérapie (thérapie centrée sur le sens de Viktor Frankl) avec des patient(e)s atteint(e)s de cancer, en cours de traitement au centre Hartmann.

Cible(s)

Participent au groupe de paroles des patient(e)s âgé(e)s de 30 à 70 ans, disposés à joindre à leur traitement médical, un traitement thérapeutique verbal.

Méthode/technique

La logothérapie. Il s’agit d’une méthode qui s’inscrit dans le champ psychanalytique. La stratégie thérapeutique a deux objectifs : –

1 – la mise à distance de la souffrance

2 – la réaffirmation de projets de vie sensés.

Bénéfice attendu par le patient

Relativiser la place de la maladie et du traitement en retrouvant une qualité de vie perdue du fait des situations anxiogènes engendrées par le cancer et par les différents aspects du traitement médical.

Innovation notable(s)

Cette initiative thérapeutique est une première en France. Les résultats des premiers groupes de paroles montrent une véritable relance de la dynamique de vie (projets, nouveaux liens, nouvelles perspectives) des patient(e)s ayant bénéficié de cette nouvelle forme de thérapie.

CV

Georges-Elia Sarfati – Professeur des Universités. Linguiste et philosophe. Fondateur et directeur de l’Efrate. Ecole française d’analyse et de thérapie existentielles.

Isabelle Delattre – Diplômée de Sciences-Po-Paris. Doctorat d’économie du développement (University of Virginia-USA).  Actuellement éditrice et créatrice de contenus et d’évènements sur les questions d’innovation santé. Logothérapeute certifiée de l’Efrate, Ecole française d’analyse et de thérapie existentielles.

Activité

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui utilise des manipulations douces pour traiter les troubles fonctionnels. L’ostéopathe utilise ses connaissances anatomo-physiologiques pour lutter contre la douleur, en prévenir l’apparition et y remédier. Son objectif est de rétablir la mobilité et l’équilibre du corps pour qu’il soit en état de santé. L’ostéopathie a un champ d’action très large, c’est une médecine complémentaire qui prend en charge le corps dans sa globalité.

La douleur menace l’état de santé des patients et ralenti le rétablissement.

L’objectif de l’ostéopathe est de traiter la douleur physique et donc indirectement d’agir sur la douleur psychique.

Je souhaite mettre au service des patients ma sensibilité, mon écoute et ma connaissance de l’ostéopathie qui grâce aux manipulations qui apportent un bénéfice sur l’état de santé général et favorisent le succès dans cette bataille

Au travers de multiples expériences cliniques, j’ai pu constater que le corps imprime les douleurs psychiques et physiques. La psychosomatique occupe une place importante dans la maladie et la douleur chronique, et notamment dans le cancer. Je m’appuie sur ma sensibilité́ et mon écoute pour pratiquer au mieux l’ostéopathie.

Cible(s)

L’ostéopathie s’adresse à tous types de patients du nourrisson à la personne âgée.

Elle traite les douleurs, les troubles fonctionnels, les conséquences physiques d’une maladie.

L’ostéopathe tient compte des antécédents de chaque patient et met en place un traitement adapté à chacun.

L’ostéopathie peut être un soin de support efficace pour les personnes atteintes de cancer. Pour ces pathologies lourdes, il est nécessaire d’agir sur plusieurs plans simultanément : médecine conventionnelle et médecines alternatives se complètent alors. L’ostéopathie est un soin de soutient pour prévenir et/ou soulager les douleurs et effets secondaires provoqués par les traitements.

Méthode/technique

L’ostéopathe effectuera un examen clinique manuel afin d’évaluer la mobilité de l’ensemble du corps

Après avoir identifié les zones restreintes en mobilité et la cause de celles-ci, l’ostéopathe utilisera des manipulations douces, de mobilisation articulaires, musculaires, digestives pour que le corps puisse retrouver son état d’équilibre interne et que les douleurs disparaissent.

Le protocole thérapeutique est variable selon le motif de consultation et l’ampleur des blocages.

Concernant les patients en chimiothérapie, les séances sont conseillées entre les phases de chimiothérapie.
Au cours de la radiothérapie on préconise 3-4 séances espacées de 2 semaines sur la période ou le patient reçoit les rayons.

En phase de rémission, les deux premières séances sont effectuées de manière rapprochée puis les suivantes sont de plus en plus espacées.

Bénéfice attendu par le patient

En soin de support, les séances pourront diminuer les effets secondaires du traitement et apporter un complément pour améliorer la qualité de vie. Avec le travail somato-émotionnel, nous pourrons œuvrer ensemble pour que le patient se reconnecte à ses ressentis, pour renforcer le lien à son corps. A l’issue de la consultation, le patient bénéfice de conseils comme des exercices de respiration, de relaxation et des étirements reproductibles facilement qu’il pourra utiliser lorsqu’il en ressentira le besoin.

Innovation(s)

Aucune

CV

Je suis diplômée de L’Ecole Supérieure d’Ostéopathie qui compte 6 ans d’études dont 4 années de pratique clinique, où j’ai pu acquérir des expériences variées en milieu hospitalier. J’y ai développé un attrait particulier pour la prise en charge pédiatrique et obstétrique, et également dans les soins de support en oncologie. Je suis aujourd’hui installée à Levallois Perret où ma patientèle se constitue de tous types de patients mais entre autres autour de la périnatalité et de l’accompagnement des cancers.

Activité

Pallier les effets indésirables de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Soins onco- esthétiques : soins du visage, des mains et des pieds. Conseils associés aux produits de soins.

Cible(s)

Tout le monde, de l’annonce jusqu’à post traitements.

Méthode/Technique

Approche douce par effleurages pour les modelages.
Des produits adaptés et spécifiques.

Bénéfice attendu par le patient

Hydrater, nourrir et apaiser sa peau, stimuler la repousse des phanères, réparer les ongles des mains-pieds, réhabiliter l’image de soi par des méthodes de maquillage.
Conseils et accompagnement au « mieux-être ».

Innovation(s) notable(s)

Les expertises de soins (shiatsu, nursing touch…) ou les techniques appareils (LPG, luminothérapie, luxopuncture…).

CV

Depuis 2015,
J’exerce au centre de radiothérapie Franco-britannique, à la Clinique Hartmann, à l’Hôpital Américain de Paris, et dans un cabinet hors enceinte hospitalière.

2014/2015
Brevet Technicien Supérieur des Métiers de l’esthétique des cosmétiques et de la parfumerie 2ème année (alternance) – Option Formation-Animation.

Juin 2014

Formation aux soins onco-esthétique

2013/2014

Brevet Technicien Supérieur des Métiers de l’esthétique, de la cosmétique, et de la parfumerie 1ère année (alternance).

2012/2013

Certificat d’Aptitude Professionnelle d’esthétique, cosmétique et parfumerie

2011-2012

Baccalauréat scientifique – Option Sciences de la Vie et de la Terre

Activité

Coaching complet sur plusieurs séances en nutrition et bien être. Nutrition physiologique et naturelle, utilisation de plantes, huiles essentielles.

Cible(s)

Toute personne qui souhaite améliorer sa condition de façon naturelle, retrouver une nouvelle énergie grâce à de nouvelles habitudes alimentaires ciblées et personnalisées en fonction des besoins.

Méthodes/techniques 

Des séances théoriques au départ faisant suite à un questionnement précis du patient puis, selon les envies, des ateliers cuisine pour découvrir et apprendre de nouvelles recettes simples, rapides, énergisantes et gourmandes.

Bénéfice attendu par le patient

Une nouvelle énergie, un « mieux-être » corporel, un meilleur respect de son organisme, une diminution des effets secondaires voire disparition, une nouvelle énergie.

Innovation(s) notable(s)

Des ateliers cuisine, individuels ou en groupe, en démonstration ou avec participation active du/des patient(s) proposés par thème, évènement …

CV

Diplôme en neuropathie via Koreva formation.

Actualisation permanente sur les nouvelles études découvertes.

Activité

Acupuncture et Immun modulation non-médicamenteuse.

Cible(s)

Toutes les personnes ayant des phases différentes des maladies cancéreuses, avant, pendant et après les traitements oncologiques.

Les patients dans la période de la rémission et à titre préventif (prévention des récidives ou du développement des maladies cancéreuses en cas des maladies familiales ou génétiques).

Méthode/technique

Acupuncture, le champ électromagnétique biologique.

Bénéfice attendu par le patient 

Amélioration de la qualité de vie, de la vitalité, l’inhibition des douleurs et des neuropathies, neutralisation des effets secondaires de la chimiothérapie (des nausées/vomissements, de la fatigue, des modifications de la formule sanguine (de l’anémie, de la trombocytopénie), du syndrome « main-pieds », des aphtes et etc.) , neutralisation des effets secondaires de la radiothérapie (de la xérostome, des brulures, des rectites et etc.), neutralisation des effets secondaires des médicaments anti-hormonaux (des bouffées de chaleur, des insomnies, des douleurs articulaires, de la prise du poids et etc.), accélération du rétablissement post-opératoire, stimulation des défenses immunitaires

Innovation notable(s)

Pour la première fois nous allons utiliser l’appareil de l’immunomodulation non-médicamenteuse- un appareil non-invasif qui reproduit les effets de l’acupuncture mais à la place des aiguilles d’acupuncture on applique le champ électromagnétique biologique.

CV 

Nadia Volf, Dr. Med., PhD, coordinateur de DIU d’Acupuncture Scientifique de l’Université Paris XI (Orsay) et Professeur invité d’Université d’Harvard Medical School (USA) d’Université de Munich (Allemagne) et de l’Académie Américaine de l’Acupuncture Médicale (AAMA).

Activité

Séances d’acupuncture visant à neutraliser la plupart des effets secondaires des traitements anti-cancéreux : lors des chimiothérapies, radiothérapie, chirurgie ou hormonothérapie ; avec des protocoles acupuncturaux précis, reproductibles et individualisés.

Cible(s)

A tout patient touché par un cancer.

Méthode/technique

Séances d’acupuncture soigneusement programmées en fonction des dates des traitements, et selon des protocoles très rigoureux que j’ai défini dans mes articles.

Bénéfice attendu par le patient 

Neutralisation de la plupart des effets secondaires des traitements.
Possibilité de garder une vie sociale et familiale proche de la normale.

Innovation(s) notable(s)

L’acupuncture a une action majeure sur l’immunité et est le seul outil thérapeutique capable d’éviter ou de traiter le syndrome main pied (action sur les neuropathies).

CV

Médecin Acupuncteur exerçant depuis 1978 à Paris
Chargé d’enseignement à la faculté de médecine de Paris XI Sud (responsable du département cancérologie et acupuncture).
Attaché depuis 2009 à la clinique St Jean de Dieu Paris.
Auteur de différents articles dans la revue scientifique : « Acupuncture et Moxibustion ». Intervention dans différentes émissions TV : Vivement Dimanche, Télé Matin, Les Matins de Paris, Allo Docteur sur TV5.