Pascale, patiente de l’Institut Rafaël et le « Challenge Nutri-Santé 2ème édition »

Corinne MOUTOUT
Pascale et le Challenge Nutri Santé
4.6/5 - (7 votes)

Du 5 juin au 3 juillet dernier s’est tenue la deuxième édition du « Challenge Nutri-Santé » à destination des patients de l’Institut Rafaël en surpoids. Pascale, 64 ans et des kilos en trop, a été l’une de ses participantes assidues. Pendant tout un mois, elle a suivi les bons conseils dispensés par les deux nutritionnistes et la diététicienne de l’IR, a assisté aux cours d’activité physique et aux ateliers bien-être dispensés en parallèle, a pris part aux échanges animés du groupe WhatsApp dédié… Un mois de challenge, mais aussi de bonne humeur, de bienveillance pour au final, une perte de poids et surtout de nouvelles habitudes alimentaires bien plus saines. Nous avons suivi Pascale tout au long de l’incroyable aventure du « Challenge Nutri-Santé Intégrative Institut Rafaël» …

 

Le lundi 05 juin au soir, les 28 patients de l’Institut Rafaël sont concentrés derrière leurs écrans d’ordinateurs, impatients de recevoir les premières consignes de ce mois destiné à la perte de poids. « Bonsoir les challengeurs et les challengeuses ! », lancent, depuis l’autre bout de la liaison en visio, Geneviève et Diane, les deux nutritionnistes de l’Institut Rafaël. Portées par Alain Tolédanם, président de l’Institut Rafaël et par le fort succès de la première édition deux ans plus tôt, les deux thérapeutes ont rassemblé encore plus de patients, hommes et femmes, et ont avec de nombreux autres soignants accompagnés tout au long de ce mois, un groupe de patientes. De nouvelles expériences rafaëliennes en perspective. Parmi les patients attentifs derrière leurs écrans, Pascale, 64 ans, qui, avec l’accord de son oncologue, n’a pas hésité à relever le défi de la perte de kilos, malgré son traitement en hormonothérapie.

 

La sexagénaire en a assez de son poids, qui fait le yoyo et sur lequel elle ne semble n’avoir aucune prise, sans doute en raison d’habitudes alimentaires pas totalement au point et d’écarts trop fréquents. Pascale a été frappée d’un premier cancer du sein en 2015, qui lui avait alors valu une mastectomie totale et de la chimiothérapie. Puis, elle devait être sujette à une première récidive en 2018 et, c’est en 2022, lors d’un examen de contrôle qu’on lui découvre une seconde récidive, sans métastases, traitée par de nouvelles séances de chimiothérapie et une hormonothérapie par injections. Pendant toute cette période depuis l’irruption de la maladie, Pascale n’a pas réussi à maîtriser son poids, qui était déjà trop élevé pour sa taille d’1,62 m. « Nous n’avons jamais été minces dans la famille, mais là, au fil de ces années marquées par la maladie et les traitements, j’étais montée jusqu’à 79 kilos ! C’était vraiment trop ! ».

 

Aussi à son entrée à l’Institut Rafaël en mars 2022, Pascale est-elle heureuse de rencontrer Geneviève, qui la remet en douceur sur de bons rails. « Grâce à ses bons conseils, j’étais lentement redescendue à 69 kilos. Mais c’est là que je me suis crue sortie d’affaires et par conséquent, pouvant m’autoriser des écarts. Et donc avec toutes les fêtes et réunions de famille, je suis, doucement mais sûrement, remontée jusqu’à 72 kg. Et puis, comme je ne fais pas trop d’activité physique, c’est sûr, je ne peux pas y arriver ». Le Challenge Nutri-Santé, voilà ce qu’il lui fallait désormais ! Dès que Geneviève lui en a parlé, Pascale en a été convaincue car il lui fallait ancrer et élargir ses connaissances en nutrition. Et puis, elle allait pouvoir se mettre en mouvement grâce aux divers cours dispensés par les coachs de l’IR. Enfin et surtout, elle allait puiser dans le groupe WhatsApp des 28 participants, animé par les deux nutritionnistes et Emma , diététicienne à l’Institut, l’émulation qui lui avait manquée jusque-là !..

Première semaine de « Challenge Nutri-Santé »

Pascale entame donc sa première semaine de « Challenge Nutri-Santé » particulièrement motivée. Les consignes sont là : 1 café ou un thé, 2 tranches de pain complet beurrées ou bien accompagnées de fromage allégé. Ou encore 2 cuillères à soupe de flocons d’avoine dans un yaourt nature ou au lait d’amande. Pour le déjeuner et le dîner, les deux nutritionnistes recommandent de démarrer le repas par une assiette de crudités à base, au choix, de salade verte, de concombres, d’asperges, de champignons, de radis, de soja, d’endives…  « Ainsi fait-on le plein de fibres et d’anti-oxydants », précise Geneviève dans son intervention matinale, enregistrée et diffusée sur le groupe WhatsApp. « Les fibres sont essentielles pour un bon microbiote, autrement dit pour nourrir les dix milliards de bonnes bactéries qui peuplent nos intestins et assurent leur bonne santé. Elles rassasient sans faire grossir, ralentissent l’absorption des sucres et des graisses qui impactent notre tour de taille. Elles facilitent notre transit donc l’élimination des déchets organiques. Elles sont notre meilleur allié santé ! », précise la soignante. Pour la suite du repas, il est recommandé de privilégier les viandes maigres (dites aussi viandes blanches) comme le poulet ou la dinde, 150 g environ et une seule fois par jour, le midi de préférence. Ou bien 200 gr de poisson, ou encore 2 œufs, 2 tranches de rosbeef ou un steack haché, accompagné de légumes verts cuits ou crus à volonté.

 

En parallèle, nutritionnistes, diététicienne et naturopathes suggèrent d’engager une détoxification de l’organisme. « C’est idéal pour amorcer un rééquilibrage alimentaire »,  expliqué en direct lors de la réunion en visio de lancement du challenge. « Cela permet de purifier et éliminer les toxines du foie, des reins et du système digestif ». Il s’agit d’une petite routine matinale à pratiquer à jeun : un mélange à boire de 30 ml de sève de bouleau, mélangée à ½ jus de citron et 2 gouttes d’Huile Essentielle de Menthe Poivrée. Pascale a acheté sa bouteille de sève de bouleau en boutique bio et s’adonne volontiers chaque matin au mélange détoxifiant. « C’est super de commencer ainsi la journée en nettoyant son corps, en se faisant du bien ! », dit-elle. Quant à la motivation pour préparer des repas sains, elle n’est pas en reste grâce aux dizaines d’assiettes plus colorées les unes que les autres, qui défilent dans la conversation du groupe. Les participantes sont en effet invitées à photographier leurs saines compositions et à les partager sur le fil WhatsApp. « Je ne fais pas moi-même beaucoup de photos car ce n’est pas mon truc », s’excuse Pascale. « Mais c’est fou comme ça me motive et ça m’inspire de voir celles des autres. J’en copie certaines », confie-t-elle en souriant. En cette première semaine, la sexagénaire a misé sur les darnes de saumon et les filets de poulet cuits sans matière grasse et les généreuses salades pour tenir le cap de la perte de poids. « Ca m’a fait tellement de bien de ne pas avoir droit au féculents auxquels, je recours d’habitude tellement facilement. Les pâtes et les pommes de terre, c’est la solution de facilité, même si je sais que ce n’est bon ni pour la digestion, ni pour le tour de taille.. ».

 

Pascale s’est également lancée à fond dans les activités sportives et les ateliers de bien-être. Le calendrier était bien rempli en cette première semaine de « Challenge Nutri-Santé » : 2 cours en ligne de renforcement musculaire, le mardi et le vendredi ; un cours de « Slimming Qi-Gong » et un autre de yoga, le mercredi ; de la sophrologie et de l’automassage, le jeudi. « J’ai presque tout suivi et j’ai l’impression d’avoir fait un temps plein ! », s’exclame Pascale, heureuse notamment d’avoir découvert la pratique du Qi-Cong, pour laquelle elle a quitté sa campagne du Grand Ouest parisien afin de venir tout spécialement y assister à l’Institut Rafaël. Elle a aimé ses gestes lents et ses respirations profondes. « Je me suis sentie tellement détendue », s’étonne-t-elle. « Et j’ai compris qu’être bien dans sa tête et s’occuper l’esprit avec des activités qui nous font du bien, c’est important pour ne pas se jeter sur la nourriture ». Au bout de tous ces efforts pour se remettre en mouvement et composer des assiettes nutritionnelles saines, Pascale a eu la récompense espérée : 1 kg de moins sur la balance à l’issue de la première semaine ! De quoi la motiver pour la seconde, tandis qu’à la réunion désormais hebdomadaire du lundi soir, le point nutrition en visio animé par Geneviève et Diane, ces dernières annoncent à tous la bonne nouvelle : une perte globale du groupe de 24 kg !  « Une magnifique performance ! », commentent les soignantes. « Et pour la deuxième semaine, challengeurs et challengeuses, on ne lâche rien ! ».

Pascale a décidé de lâcher encore moins que les autres. Autrement dit, alors que les participants étaient autorisés à ajouter des légumineuses à l’alimentation édictée en première semaine, la sexagénaire a préféré s’en passer car elle savait qu’elle aurait moins de temps pour les activités sportives. Mais si les tâches domestiques l’ont largement accaparée tout au long de la semaine, elle a toutefois mis un point d’honneur à bien continuer de composer ses plats et a mangé en conscience et en mastiquant bien, comme leur ont conseillé les deux nutritionnistes. « Il faut savoir que le cerveau commence à enregistrer les informations seulement 20 mn après qu’on a commencé le repas. Alors, il faut prendre son temps pour arriver à satiété et pensez à manger avec tous vos sens », précise Geneviève dans l’un de ses messages vocaux du matin. « Je crois que c’est ce que je préfère dans le Challenge, ces enregistrements matinaux. Ça nous motive tellement ! Emma, Diane et Geneviève nous donnent tellement d’informations essentielles dans leurs messages quotidiens ! J’ai compris les erreurs que je pouvais faire. On se sent encadrées, on n’est jamais seules. Et même en dehors de ces enregistrements, si on a un doute on peut leur poser une question sur le fil WhatsApp, il y en a toujours une pour répondre. Elles sont tellement investies ! ».

 

De fait, nutritionnistes et diététicienne de l’Institut ont conçu ces messages vocaux pour être les plus pédagogiques possibles et faire de chaque participant un expert de sa propre nutrition, capable ensuite de répandre la bonne parole dans son entourage : Après un point sur les fibres, elles exposent l’importance des protéines, des anti-oxydants, des omégas 3 et les huiles qui en contiennent. Elles mettent en garde contre les produits ultra transformés, les sucres cachés, les additifs…

 

Deuxième semaine de « Challenge Nutri-Santé »

En cette seconde semaine, Pascale a aussi beaucoup apprécié l’atelier cuisine proposé par la cheffe et naturopathe, Caroline : un taboulé de chou-fleur bien craquant, accompagné de rillettes de sardines, faciles à réaliser. « Ça nous donne plein d’idées, moi qui en manque souvent. Et ça nous montre que ce n’est pas si difficile de manger sain et varié », commente Pascale, qui attribue une mention toute particulière à la « Mayonnaise Heatlhy » partagée par Geneviève : un œuf dur mixé, une cuillère à soupe de moutarde, 160 grammes de fromage blanc 0%, du sel, du poivre et le tour est joué. À déguster sans complexes avec toutes les crudités ! Pascale s’est empressée de la répliquer, pour son plus grand bonheur gustatif. Hormis, ces astuces nutritionnelles, c’est toutefois dans l’activité physique, grâce à une séance hors du commun animée par le coach Phillipe que Pascale a trouvé son plus grand bonheur de la semaine. Cette séance a eu lieu le dimanche…  au beau milieu de la Place de la Nation ! Un lieu inédit, qui méritait le déplacement de Pascale, partie tôt depuis sa lointaine campagne pour y participer. Pour le coup, elle a emmené avec elle sa nièce et son neveu, également en surpoids, et ensemble, ils ont pratiqué des exercices de renforcement musculaire et de cardio, mais aussi du stretching afin de mobiliser l’ensemble de leurs muscles et de leurs articulations. « C’était une séance intense mais faite avec bienveillance pour nous donner envie de continuer après le challenge ! », conclut Pascale.

 

Consulter également notre dossier sur le Sucre et le cancer : mythe ou réalité

 

 

Troisième semaine de « Challenge Nutri-Santé »

La troisième semaine du « Challenge Nutri- Santé » démarre avec la réintroduction de nouveaux aliments, afin de doucement relâcher l’étau des restrictions : après les légumineuses, c’est au tour des féculents d’être autorisés une fois dans la semaine. Pourtant, Pascale préfère encore s’abstenir. Car, malgré son investissement, elle a perdu moins que prévu, seulement 500 grammes la semaine dernière. Aussi est-elle déterminée à multiplier ses efforts dans cette dernière ligne droite du challenge, notamment en mettant en application tous les bons conseils récemment prodigués par les 3 soignantes encadrant le Challenge. Pascale s’est, par exemple, rendue compte que son alimentation était encore trop grasse en consommant bien plus qu’un demi avocat par semaine, la peau du poulet qu’elle adore, de la viande d’agneau plutôt que celle lapin, bien plus maigre, ainsi que du beurre en trop grande quantité le matin. Elle a troqué son huile de tournesol, peu intéressante pour l’organisme, pour un filet d’huile d’olive qui accompagne désormais autant ses crudités, ses légumes rôtis au four que ses grillades. Tandis que les photos d’assiettes colorées et imaginatives concoctées par les participantes du challenge continuent de défiler au sein du groupe WhatsApp, au même titre que les messages d’encouragements et de motivation entre tous, Pascale fait plus que jamais le plein de légumes crus.

 

« Pour faire mes courses, j’ai mis en place les bons conseils d’Emma, notre diététicienne », explique la sexagénaire.
« Comme de ne pas aller faire les courses le ventre vide car ça incite à acheter des choses à grignoter à la maison. Il faut par exemple éviter le créneau de 16 à 18h00 où on a généralement des envies de sucre. Autre astuce : il est important de se faire une liste de courses avant de partir pour éviter d’ajouter des tas de choses dans son caddie qu’on ne devrait pas… Il nous a aussi été recommandé d’avoir toujours des petits légumes crus nettoyés et découpés dans son frigo, pour des craquages ultra sains ! Ce sont autant de choses auxquelles je n’avais pas pensé, mais qui désormais facilitent mon quotidien », poursuit-elle. Aussi, portée par toutes ces recommandations et sa propre détermination, Pascale a-t-elle eu moins de scrupules et d’appréhension à se rendre au grand banquet d’anniversaire, organisé cette semaine par l’un de ses proches. Geneviève lui avait indiqué une dernière petite astuce avant de s’y rendre : prendre un encas, tel un œuf dur, pour ne pas se jeter sur la nourriture. Ce que Pascale n’a pas hésité à appliquer. Résultat, elle a profité pleinement de son repas, mais sans excès, ni pain, ni fromage…  Et avec une seule tranche de pastèque le soir pour équilibrer sa journée, Pascale a réussi à tenir son objectif en cette 3ème semaine de challenge : 1,1 kg de moins sur la balance !

 

Quatrième semaine de « Challenge Nutri-Santé »

« On est sur la dernière ligne droite, on ne lâche rien, on donne tout ! », lance Diane dans son message vocal matinal qui entame l’ultime semaine du challenge. S’amorcent les recommandations pour une stabilisation au-delà du challenge, afin de ne pas reprendre les kilos perdus et, avec l’objectif d’instaurer de nouvelles habitudes alimentaires durables : on augmente la part de légumes et de fruits frais dans son alimentation, ainsi que celle de légumineuses et d’oléagineux ; on privilégie le fait maison et les produits de saison ; on diminue les produits salés, sucrés et gras ; on pratique une activité physique quotidienne… « Pour moi, il s’agit de mettre en place de manière pérenne tout ce que j’ai appris pendant ces quatre semaines. J’ai le sentiment d’avoir désormais les outils pour maîtriser mon poids et qu’il m’appartient maintenant de les appliquer ! », précise Pascale.

 

Lundi 3 juillet, 18h30 : ce n’est pas sans émotion que Pascale et les autres participants se connectent pour leur dernière réunion en visio du challenge. Les remerciements envers les trois soignantes de l’IR abondent, les congratulations entre challengeurs et challengeuses aussi. Pascale reconnaît que sans l’émulation des autres, l’enthousiasme et l’investissement de chaque instant de tous, elle n’y serait jamais arrivée. « Ce mois de challenge m’a également permis de sortir de mon isolement et c’est énorme ! Maintenant, je sais que j’ai envie de m’inscrire à des cours d’activité physique du côté de chez moi et, ça aussi, ça va m’aider dans le futur ! ». Les deux nutritionnistes annoncent la perte de poids globale du groupe : 55 kilos en 4 semaines de challenge ! Les hourras fusent et, dans la joie et la bonne humeur, plusieurs participants décident de poursuivre l’aventure avec un nouveau groupe WhatsApp dédié. Et parce qu’il n’y pas que le virtuel et qu’après ce mois passé ensemble, les participants du challenge ont envie de se rencontrer, une petite célébration tous ensemble est fixée au 20 septembre dans les salons de l’Institut Rafaël. La santé intégrative a de nombreuses vertues . Créer du lien en fait partie. Quatre jours après la fin du challenge, Pascale a, elle, rendez-vous à l’IR avec Babeth Fargeon pour prendre la nouvelle mesure de son IMC : elle a perdu 3,6 kg, une vraie double victoire personnelle !

« Cet accompagnement global ciblé m’a permis de prendre un nouveau départ . Je me sens mieux depuis. J’ai changé mes habitudes de vie et me suis prouvée que j’étais capable d’y arriver ! C’est bon pour moi , bon pour ma santé ! Quelle chance d’avoir été suivie à l’Institut Rafaël, merci à cette équipe formidablement à l’écoute et merci au docteur Alain Toledano ! »

voir également notre page sur les nouveautés du “Challenge Nutri-Santé”

 

 

 

 

cancer charles3

Cancer du Roi Charles III – Expertise du Dr Toledano – CNEWS Morandini Live

Le 6 février 2024, le docteur Alain Toledano intervient sur le Morandini live suite à l'annonce du cancer du roi...
projet sante culture

Santé culturelle, l’Institut Rafaël s’engage et innove

Viviane Seron, Julia Gleize, Emmanuel Hirsch et Alain Toledano L’ensemble des acteurs de l’Institut Rafaël se...
le 12 45 de M6 rencontre l'institut Rafael

Le 12:45 de M6 à la rencontre de l’Institut Rafaël

Au cœur du parcours patient. Un accompagnement personnalisé unique, coordonné par de multiples spécialités et une...
addiction ecran

Addiction aux écrans, restitution des chiffres de l’étude – France 3

Restitution des chiffres de l'étude menée par l'IRCR - Centre de Recherche Institut Rafaël en partenariat avec...
etude scientifique addiction ecran

Étude scientifique : l’addiction aux écrans

En partenariat avec l'Observatoire Santé PRO BTP, l'IRCR -  Centre de Recherche Institut Rafaël a réalisé une étude...
Fréquence Protestante émission les Robots et nous

Fréquence Protestante- émission les Robots et nous

Regards croisés sur l'Intelligence Artificielle au micro de Anne Katel Martineau. Alain Toledano et maître Alain...
Radio Chalom recoit alain toledano

La vie commence à 45 ans animée par Isabelle Plançon sur Radio Chalom reçoit le Docteur Alain Toledano

Le mois de sensibilisation au cancer de la prostate s'est achevé. Il reste  essentiel de parler  dépistage, évolution...
guillaume durand institut rafael

Guillaume Durand soutient l’Institut Rafaël

Guillaume Durand soutient  l’Institut Rafaël lors de la soirée caritative annuelle et nous partage son expérience...
marc galy

Rencontre autour du livre de Marc Galy – hypnothérapeute « Dans le fauteuil de l’hypnose » aux éditions Eres.

Echanges et regards croisés avec le docteur Alain Toledano, cancérologue radiothérapeute, Président fondateur de...
5 ans institut refael

Les 5 ans de l’Institut Rafaël

Les 5 ans de l’Institut Rafaël, c’est…   … 5 ans de chemins qui se croisent   … 5 ans de mains tendues   … 5 ans...