Les stades et les grades du cancer de l’utérus

Institut Rafaël
Cancer utérus - Stades et Grades
4.7/5 - (10 votes)

Par le Docteur Hanène Boudabous – Oncologue médical

Connaître le stade et le grade d’un cancer de l’utérus est essentiel pour déterminer son étendue et son agressivité, des caractéristiques qui vont conditionner sa prise en charge.

En effet, les cancers de bas grade et de haut grade n’appellent pas toujours les mêmes traitements, les cancers agressifs nécessitant souvent une réponse thérapeutique tout aussi agressive.

Aussi, les cancers se trouvant aux premiers stades de leur évolution peuvent bénéficier de traitements locaux, quand les cancers les plus avancés nécessitent souvent un traitement systémique.

Lire notre article sur les points clés du cancer de la langue

La stadification et le grade du cancer, qu’est-ce que c’est ?

Le grade et le stade d’un cancer de l’utérus sont des caractéristiques de la maladie permettant d’évaluer sa probable évolution et sa réponse potentielle aux différents traitements.

Aussi, connaître le grade et le stade d’un cancer de l’utérus est indispensable pour déterminer quel protocole de traitement sera le mieux adapté, à savoir le plus efficace tant au regard des caractéristiques de la maladie que du profil et des souhaits de la patiente.

Établir le grade et le stade de chaque cancer peut également permettre d’émettre un pronostic, c’est-à-dire de se prononcer sur l’issue la plus probable de la maladie et le risque de récidive. Le pronostic de chaque patiente est susceptible de jouer un rôle important dans le choix du traitement.

On distingue le stade d’évolution, qui correspond au degré d’expansion de la maladie au moment de son diagnostic, du grade, qui caractérise l’agressivité de la maladie, à savoir la rapidité de son expansion.

Pour établir le stade et le grade d’un cancer de l’utérus, il est nécessaire de prélever des cellules cancéreuses lors d’une biopsie.

Ces cellules sont ensuite analysées en laboratoire à l’aide d’un microscope. Cet examen visuel, nommé examen anatomopathologique, permet de catégoriser une cellule en fonction de son aspect.

Lire notre article sur le SDPM – Syndrome Douloureux Post-Mastectomie

Les différents grades du cancer de l’utérus

On rencontre principalement deux types de cancers de l’utérus : le carcinome et le sarcome. La gradification et la stadification de ces deux cancers sont distinctes.

Le grade du carcinome de l’utérus est défini selon le modèle FIGO qui repose sur l’aspect des cellules cancéreuses (différenciation) et le nombre de cellules en croissance parmi les cellules prélevées.

Les différents grades du carcinome de l’utérus vont de 1 à 3. Plus le nombre est élevé, plus la maladie est agressive et risque d’évoluer rapidement.

Le grade du sarcome de l’utérus est défini selon le modèle FNCLCC qui repose sur l’aspect des cellules cancéreuses (différenciation), le nombre de cellules cancéreuses en mitose dans le prélèvement et la nécrose tumorale.

Chacune de ces caractéristiques est pondérée selon un score allant de 1 à 3. C’est l’addition des scores attribués à chaque caractéristique qui permet d’établir le grade, également noté de 1 à 3.

Plus le grade est élevé, plus le sarcome est agressif et risque d’évoluer rapidement. Lorsqu’il est impossible d’évaluer le grade d’un sarcome de l’utérus, on parle de grade X.

Lire notre article sur les différents traitements du cancer de la prostate en fonction de son étendue

Les différents stades du cancer de l’utérus

La stadification du cancer de l’utérus permet d’évaluer son degré d’expansion au moment du diagnostic. Plus le stade de la maladie est avancé, plus le cancer s’est étendu dans l’organisme.

Au premier stade de son évolution, le cancer est habituellement localisé : c’est une tumeur bien définie, dite « primitive », qui se développe dans une zone précise et reste confinée dans certains tissus.

Par la suite, le cancer tend à s’infiltrer aux tissus voisins et peut s’étendre aux ganglions lymphatiques, ainsi qu’aux tissus et organes proches du site de la tumeur primitive. Au dernier stade, le cancer produit des métastases qui peuvent coloniser n’importe quel organe, même lointain.

Les stades d’évolution du carcinome de l’utérus et du sarcome de l’utérus sont évalués selon des critères différents, mais toujours à partir du modèle FIGO.

Le carcinome de l’utérus compte les stades IA, IB, II, IIIA, IIIB, IIIC, IVA et IVB. Dès le stade IA, l’envahissement des tissus voisins (myomètre) du site de la tumeur primitive (endomètre) est possible. Lorsque plus de la moitié du myomètre est envahie, on passe au stade IB.

Au stade II, les tissus du col de l’utérus sont envahis. Au stade IIIA, la séreuse utérine et/ou les organes voisins (ovaires, tissus de soutien, etc.) sont atteints. Au stade IIIB, le vagin et/ou les paramètres sont colonisés, et au stade IIIC les ganglions lymphatiques sont envahis.

Lorsque la tumeur atteint le stade IVA, les cellules cancéreuses se sont propagées à la vessie ou à l’intestin. Lorsque des métastases apparaissent, il s’agit du stade IVB, le dernier.

Le sarcome de l’utérus compte les stades IA, IB, IIA, IIB, IIIA, IIIB, IIIC, IVA et IVB. Au stade IA, la tumeur mesure moins de 5 cm et est localisée aux tissus de son site primitif (l’endomètre). Au stade IB, elle est toujours localisée, mais mesure plus de 5 cm.

À partir du stade IIA, les organes voisins (ovaires, trompes de Fallope, tissus de soutien, etc.) sont envahis, puis, au stade IIB, les tissus du bassin sont touchés à leurs tours.

Au stade IIIA, le sarcome de l’utérus a envahi une autre zone de l’abdomen. Au stade IIIB, il a infiltré plusieurs zones abdominales et, au stade IIIC, il a atteint les ganglions lymphatiques.

À partir du stade IVA, la vessie et/ou les intestins sont envahis. Le stade final, le IVB, survient lorsque des métastases se développent.

 

L’analyse anatomopathologique des cellules cancéreuses est un des piliers de la prise en charge du cancer de l’utérus et, de manière générale, de toutes les pathologies cancéreuses.

Toutefois, la stadification et la gratification d’un cancer ne sont pas les seuls éléments déterminants dans l’élaboration des protocoles thérapeutiques et du pronostic du patient.

Certains cancers sont, par exemple, susceptibles de répondre à des thérapies hormonales, ciblées, ou encore à l’immunothérapie, autant de caractéristiques qui demandent des analyses complémentaires pour être évaluées.

(SOURCES : https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/what-is-cancer/stage-and-grade/?region=qc ; https://www.docteur-eric-sebban.fr/cancer-uterus/diagnostic-cancer-uterus/stade-et-grade-des-cancers-de-l-uterus/ )

Lire notre article sur comment annoncer une maladie grave et garder l’espoir

medicament biosimilaire

Les médicaments Biosimilaires en France

Voltaire disait « Les médecins administrent des médicaments dont ils savent très peu, à des malades dont ils savent...
L'institut Rafaël reçoit le CPTS

L’Institut Rafaël accueille la CPTS

L'Institut Rafaël accueille la CPTS (Communauté professionnelle territoriale de santé) de Neuilly sur seine De...
Catherine Bully et David Artur de SUD RADIO reçoivent le Dr Alain Toledano

Catherine Bully et David Artur de SUD RADIO reçoivent le Docteur Alain Toledano

L'émission Y A PAS D' AGE s'intéresse à l'Institut Rafaël, premier centre de santé globale qui accompagne gratuitement...
Catherine Tourette Turgis Lancement cycle de conférence assemblée nationale

Maladies chroniques et santé intégrative. Premier colloque à l’Assemblée Nationale – Catherine Tourette Turgis

L'Institut Rafaël et la Chaire Santé Intégrative du CNAM ont lancé un cycle de conférences sur les maladies chroniques...
Emmanuel Hirsch Lancement cycle de conférence assemblée nationale

Maladies chroniques et santé intégrative. Premier colloque à l’Assemblée Nationale – Emmanuel Hirsch

L'Institut Rafaël et la Chaire Santé Intégrative du CNAM ont lancé un cycle de conférences sur les maladies chroniques...
Gérard Reach Lancement cycle de conférence assemblée nationale

Maladies chroniques et santé intégrative. Premier colloque à l’Assemblée Nationale – Gérard Reach

L'Institut Rafaël et la Chaire Santé Intégrative du CNAM ont lancé un cycle de conférences sur les maladies chroniques...
Sandrine Josso Lancement cycle de conférence assemblée nationale

Maladies chroniques et santé intégrative. Premier colloque à l’Assemblée Nationale – Sandrine Josso

L'Institut Rafaël et la Chaire Santé Intégrative du CNAM ont lancé un cycle de conférences sur les maladies chroniques...
espace memoire insitut rafael

Création d’un espace Mémoire et recueillement à l’Institut Rafaël

Certaines rencontres nous donnent l’impression de renaître, elles nous révèlent à nous-mêmes. Fréquemment marquantes,...
Alain Toledano Lancement cycle de conférence assemblée nationale

Maladies chroniques et santé intégrative. Premier colloque à l’Assemblée Nationale

L'Institut Rafaël et la Chaire Santé Intégrative du CNAM ont lancé un cycle de conférences sur les maladies chroniques...
Lancement cycle de conférence assemblée nationale

Assemblée Nationale : Lancement du cycle de conférences Santé Intégrative

L'Institut Rafaël et la Chaire Santé Intégrative du CNAM ont lancé un cycle de conférences sur les maladies chroniques...