La place du patient dans l’homéopathie

La médecine intégrative et complémentaire la plus utilisée en France

La dernière étude, effectuée à Strasbourg, indique que 30% des patients en cours de traitement du cancer utilisent de l’homéopathie en complément des traitements de leur maladie, faisant de cette discipline, la pratique médicale de très loin la plus utilisée en oncologie intégrative. Cela représente une augmentation de 83% en comparaison avec la même étude effectuée en 2005 dans la même ville.

Homéopathie patient cancer
Figure 1 : évolution de l’utilisation de l’homéopathie par les patients atteints de cancer en 12 ans

Un taux de satisfaction important

Voire excellent, puisque 82.6% se déclaraient satisfaits « assez ou beaucoup », 15.5 % « un peu » et seulement 1,9%. « pas du tout » (Fig.6).

Homéopathie satisfaction cancer
Figure 2 : Degré de satisfaction général des patients du sous-groupe homéopathie

L’homéopathie, pour quelles indications ?

Le recours à l’homéopathie répond souvent à un besoin médical insuffisamment couvert. C’est le cas pour la fatigue, les nausées persistantes, l’anxiété, la tristesse et les neuropathies périphériques. Ces symptômes que l’on pourrait qualifier d’orphelins, sont déclarés par les patients, comme améliorés par l’homéopathie dans plus de 80% des cas.

A l’inverse, la chute des cheveux, les problèmes de poids et la baisse de la libido sont les indications pour lesquelles l’homéopathie est déclarée avoir été insuffisamment efficace.

Le tableau ci-dessous résume bien tout cela

homéopathie satisfaction symptôme
Figure 3 : pourcentage de satisfaction du sous-groupe homéopathie par symptômes

Cette étude a également montré que plus de la moitié des patients jamais utilisé ce type de thérapie avant leur cancer, ils y ont été encouragés par l’entourage mais aussi, ce qui est nouveau par rapport à l’étude de 2005, par le corps médical, y compris les oncologues dans 20% des cas.

Combien coûte une consultation homéopathique ?

L’homéopathie est encore remboursée à 100% dans le cadre de l’Affection Longue Durée, jusqu’au 31 décembre 2020. La consultation homéopathique restera remboursée à 100% pour la partie sécurité sociale, les dépassements d’honoraire sont pris en charge par les complémentaires et les mutuelles en fonction du contrat souscrit.

La place du médecin dans l’homéopathie

La SHISSO a recensé en France, 24 médecins homéopathes titulaires d’une formation universitaire en cancérologie ou en soins de support et 8 oncologues ayant suivi des formations en homéopathie. Il existe actuellement en France, 15 centres de traitement du cancer proposant une consultation homéopathique.

Le médecin homéopathe est souvent l’interface permettant d’améliorer le dialogue entre patients et médecins. L’étude de Strasbourg a montré que l’oncologue était tenu au courant de l’utilisation de l’homéopathie dans 75% des cas (contre 20% aux Etats-Unis !). Il a un rôle majeur pour éviter les refus de soins conventionnels.

Conclusion sur l’apport de l’homéopathie

Si l’homéopathie n’est pas un traitement du cancer, cette discipline médicale, sans effets secondaires, sans accoutumance et sans interaction médicamenteuse avec les traitements du cancer, a toute sa place en oncologie intégrative pour accompagner au mieux les patients vers une qualité de vie retrouvée.

Présentation du Dr Bagot

Dr Bagot homéopathieDiplômé de carcinologie clinique, le docteur Jean-Lionel Bagot est médecin homéopathe, spécialisé dans les soins de support en cancérologie. Il a fondé en 2006, la première consultation homéopathique de soins de support en milieu hospitalier. Président de la Société Homéopathique Internationale de Soins de Support en Cancérologie*, il est l’auteur du guide pratique : « Cancer et Homéopathie : rester en forme et mieux supporter les traitements » ouvrage de référence, traduit en quatre langues.

Chargé de cours à la faculté de médecine et de pharmacie de Strasbourg, il est Maître de stage des Universités. Il exerce à Strasbourg en cabinet libéral, au centre de radiothérapie de la Robertsau et dans le service d’hospitalisation de jour de soins intégratifs du Groupe Hospitalier Saint-Vincent (GHSV). Il consulte à L’Institut Rafael depuis Août 2019.

*www.shisso-infos.com

conference

Conférence sur l’art du XXème siècle – Marcel Duchamp

 

Jeudi 27 février 2020

Institut Rafaël

You have Successfully Subscribed!