L’après cancer de la prostate

Docteur Hanène BOUDABOUS
Prise en charge de l'après cancer de la prostate
4.7/5 - (10 votes)

Par le Dr Hanène BOUDABOUS, Oncologue

Il est toujours nécessaire de prendre en compte « l’après cancer » suite de la prise en charge d’une maladie cancéreuse, qu’il s’agisse d’un cancer de la prostate ou de tout autre organe.

Pour cause, le cancer est désormais considéré comme une maladie de longue durée, du fait du risque de récidive qu’il présente et des complications sur le long terme pouvant résulter de son traitement.

La surveillance et la prise en charge de ces récidives et complications sont susceptibles de s’étaler des années après la fin du traitement, voire à vie.

 

La surveillance après un cancer de la prostate

Après un cancer de la prostate, un protocole de surveillance est mis en place pour surveiller l’apparition de récidives et de complications, parfois tardives, consécutives au traitement.

L’objectif de la surveillance des récidives est de diagnostiquer ces dernières suffisamment tôt pour proposer un traitement efficace et moins lourd, susceptible d’optimiser le pronostic du patient.

Le protocole traditionnel de surveillance consiste habituellement à réaliser un examen clinique, assorti d’un dosage sanguin PSA tous les trois à six mois durant les cinq premières années suivant la récidive, puis une fois par an.

Le PSA permet de mesurer le taux d’Antigènes Prostatiques Spécifiques dans le sang, une protéine produite par la prostate dont la teneur devrait demeurer particulièrement basse après la prise en charge réussie d’un cancer de la prostate. Un dépistage des métastases peut également être proposé.

 

La reprise d’une vie personnelle et intime après le cancer de la prostate

Reprendre une vie personnelle et intime « normale » après un cancer de la prostate peut être très délicat, tant du fait de l’angoisse générée par la perspective d’une éventuelle rechute qu’à cause des effets secondaires, parfois invalidants, provoqués par les traitements.

Il convient, en premier lieu, d’agir contre ces effets secondaires, même s’ils concernent des sujets parfois perçus comme tabous ou embarrassants. La médecine moderne permet en effet de prendre en charge la plupart de ces troubles afin d’améliorer la qualité de vie du patient.

La prise en charge d’un cancer de la prostate peut notamment provoquer des troubles sexuels plus ou moins invalidants, douloureux et/ou susceptibles de nuire à l’estime de soi et d’entraver le retour à une vie intime satisfaisante. Les troubles érectiles sont communs, tout comme l’infertilité et l’absence d’éjaculation.

Les troubles digestifs, et notamment les rectites radiques (inflammations du rectum dues à la radiothérapie), sont également fréquemment observés, tout comme l’incontinence urinaire.

 

Comment aider les patients à l’Institut Rafael ?

Tout d’abord en évaluant leur sexualité antérieure, en les informant des séquelles potentielles, et, surtout, en proposant une prise en charge globale. De nombreuses solutions existent et, idéalement, il est important d’impliquer le couple.

Solutions thérapeutiques

Après ablation, les médicaments de la famille du Viagra et Cialis peuvent aider à retrouver une rigidité satisfaisante. La stimulation sexuelle reste importante car il n’y a pas d’effet purement «mécanique».

Un soutien psychologique peut aussi grandement aider les patients à surmonter leurs craintes, leurs doutes et leurs angoisses pour se projeter à nouveau dans l’avenir et retrouver une vie de couple, une vie intime et une vie personnelle satisfaisantes.

A l’institut Rafael, les parcours de soins Hommes atteints de cancer de la prostate évaluant à travers des consultations de sexologie et un accompagnement émotionnel riche de plusieurs disciplines ( Hypnose, massage, sophrologie..) sont également proposés pour aider le couple pendant et après les traitements, le temps d’intégrer les conséquences physiques et psychologiques de la maladie et de retrouver une sexualité. Une étude parue dans Translational Andrology and Urology, souligne que l’adaptation à la dysfonction érectile au sein d’un couple prend du temps et que l’importance de l’événement pour le couple ne doit pas être sous-estimée.

Une activité physique régulière d’intensité modérée à élevée, tout au long de la vie, réduit les risques de rechute du cancer.

L’activité physique adaptée réduit les effets secondaires de l’hormonothérapie avec un gain ou un maintien de la masse, de la force et de l’endurance musculaires et une réduction de la perte de masse osseuse.

 

La reprise d’une vie professionnelle après le cancer de la prostate

Lorsqu’un cancer de la prostate vous est diagnostiqué, votre équipe médicale vous prescrit un arrêt de travail dont la durée varie en fonction des traitements programmés. Votre arrêt de travail pourra être prolongé si des complications surviennent.

Toutefois, la reprise de travail ne doit pas être interdite sans motifs sérieux si le patient désire travailler. Il est, au contraire, recommandé de reprendre le travail en douceur dès que possible pour accélérer et faciliter le retour à la vie « normale », habituellement bénéfique au moral du patient.

N’hésitez pas à adapter votre poste de travail à vos besoins, et à consulter un juriste ou un assistant social pour connaître vos droits.

Si on estime que reprendre le travail après un cancer de la prostate est bénéfique pour la réinsertion et la guérison psychique, il est important que la reprise se passe bien et n’occasionne pas une fatigue ou un stress qui viendraient compromettre la guérison du patient.

L’après cancer de la prostate est jalonné d’examens médicaux de suivi et de surveillance, ainsi que de questionnement entourant la reprise du travail et le retour à une vie personnelle et intime «normale».

Tout au long de cette période, le patient est encouragé à échanger avec son équipe médicale au sujet des éventuels troubles urinaires, digestifs et/ou sexuels qu’il pourrait rencontrer, mais aussi de ses angoisses et de ses doutes.

 

Le suivi psychologique, comme la prise en charge des complications liées aux traitements agressifs nécessaires pour lutter contre la maladie, fait pleinement partie de l’après cancer et s’affirme comme un des piliers du processus de « retour à la vie normale ».

 

(SOURCES : https://www.ameli.fr/lille-douai/assure/sante/themes/cancer-prostate/vivre-suite-cancer-prostate ; https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/living-with-cancer/practical-matters/work-and-cancer/?region=nb )

Cycle de conférences Institut Rafaël Santé Intégrative- Jean-Marc BENHAIEM

Cycle de conférences Institut Rafaël Santé Intégrative

Ce cycle de conférences s’inscrit dans une démarche de valorisation des connaissances transversales des professionnels...
prix des sciences- Dr Toledano

Dr. Toledano reçoit le Prix des Sciences Francine et Antoine Bernheim

Le 9 Janvier 2023, le Dr. Toledano a reçu le Prix des Sciences Francine et Antoine Bernheim, des mains d’Ariel...
8ème Colloque National de l'association SPS

8ème Colloque National de l’association SPS (soin aux professionnels de santé)

Le Docteur Alain Tolédano s'est exprimé sur la vulnérabilité des soignants, autour de la thématique de l'attractivité...
accompagnement psychologique cancer

Accompagnement psychologique et social pendant et après un cancer

Mélanie Gomez et Julia Vignali donnent la parole au docteur Alain Toledano - cancérologue radiothérapeute et Président...
Les ateliers pâtisserie santé à l'Institut Rafaël

Les ateliers pâtisserie santé à l’Institut Rafaël

L'Institut Rafaël & Sain œuvrent en collaboration unique et évolutive au bénéficie des patients . Plaisirs et...
Cycle de conférences interne à l'institut Rafael : Pr Graziani

Cycle de conférences interne à l’Institut Rafaël 2022-2023 : Pr. Graziani

Nous avons eu le plaisir d'accueillir Romain GRAZIANI, Professeur à l'Ecole Normale Supérieure - Sinologue Un temps...
Cycle de conférences interne à l'institut Rafael : Dr Galy

Cycle de conférences interne à l’Institut Rafaël 2022-2023 : Dr Galy

Une multitude de thèmes abordés ayant pour objectif le développement des connaissances de soignants,  patients...
transformation aliment

Qu’est-ce que la transformation des aliments ?

Par Delphine Lichte Choukroun, Dr en Pharmacie spécialisé en Nutrition Vous en avez entendu parler et vous les côtoyez...
l'Intstitut Rafaël reçoit One Point

One Point à l’Institut Rafaël

L'Institut Rafaël a eu la chance d'accueillir une délégation de collaborateurs de One point, entreprise pionnière de...
Cancer utérus - Stades et Grades

Les stades et les grades du cancer de l’utérus

Par le Docteur Hanène Boudabous - Oncologue médical Connaître le stade et le grade d’un cancer de l’utérus est...