Nous sommes sur la terrasse située au premier étage du restaurant Fournaise situé sur l’île de Chatou.

Nous remarquons au fond à gauche quelques voiliers sur la Seine. Renoir a rassemblé quelques amis : à gauche, taquinant un petit chien, la ravissante Aline Charigot, que l’artiste épouse en 1890, debout, derrière elle, le jeune Alphonse Fournaise, fils du propriétaire du restaurant, sa sœur Alphonsine est en conversation avec le baron Barbier, ami de Renoir et de Maupassant, au fond, un inconnu parle avec Charles Ephrussi, critique d’art et financier.

Devant eux, un modèle de Renoir, Angèle, est en train de boire. A droite, au premier plan, le peintre Gustave Caillebotte, à califourchon sur une chaise, à ses côtés, l’actrice Ellen André sur laquelle se penche le journaliste italien Maggiolo, derrière eux, debout, Eugène-Pierre Lestringuez, le journaliste Paul Lhote avec un canotier et une jeune actrice, Jeanne Samary.

C’est une scène de printemps et de début d’été, il fait chaud, deux hommes sont en maillots de corps. La douceur de vivre, marque de la peinture de Renoir, est à son comble et nous profitons des gestes et des sourires de cette charmante assemblée, car la composition nous permet d’imaginer que nous sommes à la table d’à côté.

Pierre-Auguste RENOIR, Le Déjeuner des canotiers, 1880-1881

H.1, 30 ; L. 1, 73, Washington, The Phillips Collection

Dominique Dupuis-Labbé

🤞 Participez à notre grande tombola au profit de l'IR et tentez de gagner le nouveau Range Rover Evoque Hybride Flexfuel E85 🤞