La place de La massothérapie dans les soins d’accompagnement a sans conteste un impact positif sur l’ensemble du corps aussi bien sur le plan physique que mental. Les douleurs liées aux traitements, les amputations subies, la modification de perception du corps, les difficultés de sommeil peuvent affaiblir le système immunitaire, diminuer l’énergie et empêcher le patient à trouver le chemin de la guérison.

La massothérapie comme antidépresseur

Le risque de dépression est omniprésent, des patients qui n’en souffraient pas au départ ont souvent une prescription d’antidépresseurs, anxiolytiques ou somnifères. La massothérapie possède des vertus restauratrices grâce au toucher, besoin essentiel pour chaque humain.

La fatigue et les tensions s’accumulent dans le corps jusqu’à affecter le moral et produire des douleurs chroniques. Le massage permet de libérer la parole et les tensions du corps. Il stimule les récepteurs de la peau qui influent sur le système nerveux et favorise la production d’endorphine, dopamine et sérotonine. Celles-ci ont un effet anxiolytique et déclenchent une sensation de bien-être qui détend et apaise. La massothérapie peut vraiment prévenir la dépression.

La massothérapie, au-delà du toucher

Le toucher, les gestes, et l’accompagnement du patient dans une relation de massothérapie de bien-être permettent à ce dernier de se rassurer, de se relaxer et de communiquer sur son état mental. La massothérapeute dans une attitude de bienveillance et d’écoute, élabore la relation avec le toucher. La massothérapeute provoque dès la pose des mains des réactions qui peuvent être des gémissements, des pleurs, des cris, une détente pouvant conduire à l’endormissement. Le toucher du crâne est apaisant, nombreux sont les patients qui expriment le souvenir de leur mère qui leur caresse la tête.

Le massage va apaiser la personne et va lui permettre de relâcher les tensions, de diminuer ou de prévenir les douleurs chroniques notamment dans le dos, le cou, les bras et les épaules qui sont des zones sensibles. La massothérapie grâce aux pressions manuelles agit sur le système lymphatique qui aide au bon fonctionnement du système immunitaire. La lymphe circule mieux et améliore la défense du corps, et permet de prévenir les lymphœdèmes qui angoissent souvent les patientes ayant subi un curage axillaire. Les pressions provoquées par le massage améliorent la circulation sanguine, et permet ainsi de redonner de l’énergie au corps, l’élimination des toxines est favorisée.

La massothérapie, une aide à la reconstruction

Les patients reprennent conscience de leur corps de son contour, de l’importance de le traiter avec douceur. Le massage est déclencheur de libération, de la parole et des mouvements emprisonnés dans la douleur. La confiance se réinstalle, le patient se réapproprie son enveloppe charnelle. Nous reconstruisons petit à petit une image plus positive de lui-même. L’accompagnement du patient dans la prise en charge de ses cicatrices introduit de la douceur dans le rappel de moments douloureux, mais passé. Il apprend à prendre soin de son corps, à faire le deuil de l’ancien et à accepter son nouveau corps avec des traces de fêlures.

Les émotions sont palpables, et la massothérapeute grâce à son toucher peut aider à leurs expressions verbales ou non.

La séance se termine par des exercices de respiration et de souffles. Les patients, grâce à la détente des muscles couplés à une respiration profonde pourront profiter d’un sommeil réparateur et refaire ces exercices chez eux.

Le patient va trouver les énergies enfouies au fond de lui afin de les mobiliser vers un projet de vie et non plus vers une vie centrée sur la maladie. C’est le travail sur sa capacité de résilience.

Aimer son corps c’est s’offrir de nouveau à l’autre. Le désir, et la libido renaissent, c’est réussir à se voir autrement, c’est réussir à se lire différemment dans le regard de l’autre.

L’image de soi est alors restaurée dans son intégrité.

Le toucher massage exercé avec intention provoquent l’éveil du corps, les sens, libère les émotions, les douleurs et les tensions font alors place au plaisir. La massothérapie améliore l’ensemble de l’organisme, dont le mental, elle présente l’avantage d’être une méthode naturelle. Les effets du toucher sont immédiats avec une vraie plus-value de santé globale. Au regard de ses nombreux bénéfices, la massothérapie pourrait être prise en charge par notre système de santé.

Élisabeth FARGEON, massothérapeute à l’Institut Rafaël