La Playlist des confinés, la musique pour s’évader

La Playlist des confinés, la musique pour s’évader

Une idée originale de la part des patients du « groupe de parole édition 2020 » de l’Institut Rafaël :

Partager des morceaux choisis 🎵 pour s’évader au-delà des mots …

Playlist N°3 – « Où est Charlie »

Un intrus dans cette compilation : un morceau choisi d’Alain Toledano 
A vous de trouver !  
Une idée originale de la part des patients du « groupe de paroles édition 2020 » de l’Institut Rafaël : 

Partager des morceaux choisis pour s’évader au-delà des mots …

Playlist N°2 – Anne Marie

Playlist N°1 – Franziska

Tutoriel vidéo : Vinyasa Yoga et Yin Yoga par l’institut Rafaël

Tutoriel vidéo : Vinyasa Yoga et Yin Yoga par l’institut Rafaël

Cette semaine, Federica (Vinyasa Yoga) et Paola (Yin Yoga), de l’institut Rafaël, ont préparé deux séances pour réveiller l’énergie et détendre son corps et son esprit.

Une mini-séance de VINYASA YOGA

une pratique dynamique et plutôt tonique, pour réveiller l’énergie dans le corps. Conseillée pour les personnes qui ont déjà une pratique de yoga – ou pour les curieux avec une bonne condition physique 🥰

Une séance de YIN YOGA

Un yoga doux et profond pratiqué dans le relâchement musculaire pour détendre son corps et son esprit, et trouver un peu de sérénité en cette période particulière 🙏

Vidéo – La nicotine aide-t-elle à lutter contre le COVID-19 ?

Vidéo – La nicotine aide-t-elle à lutter contre le COVID-19 ?

En France, des chercheurs vont tester si la nicotine pourrait être utilisée pour traiter le Covid-19.

« C’est une possibilité intéressante », a déclaré le ministre de la santé Olivier Veran sur les ondes de la radio. « Nous en saurons plus bientôt. »

Une équipe de médecins français ont observé que peu de patients hospitalisés pour le Covid-19 étaient fumeurs. Ils ont également émis l’hypothèse que le nouveau virus pourrait impliquer des récepteurs dans l’organisme qui réagissent à la nicotine. Afin de déterminer si la nicotine pourrait avoir un mécanisme de protection contre le COVID-19, ils effectueront des tests cliniques à l’aide de patchs, dont un sur du personnel médical.

L’approche des scientifiques français va à l’encontre de la pensée dominante sur la nicotine : L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que le tabagisme augmentait probablement le risque de complications liées au Covid-19.

Une étude montre que le tabagisme ouvre la voie à l’infection par le coronavirus

L’idée n’est pas de rendre plus de gens dépendants à la nicotine ou au tabac, qui tue environ 80 000 personnes chaque année en France et qui est un facteur de risque pour le cancer.

« Il existe des substituts à la nicotine qui peuvent être développés en laboratoire et qui permettraient d’éviter ses effets d’accoutumance », a déclaré M. Veran.