Activation métaphorique des processus régénératifs (AMPR)

Au Sortir d’une consultation médicale en cancérologie on vous demande de :

  • Comprendre Les examens biologiques, radiologiques.
  • Imaginer La chirurgie avant -après.
  • Appréhender La chimiothérapie, la radiothérapie, les médicaments.
  • Envisager La guérison.

Evidement vous pouvez ressentir de la peur, de la tristesse, du dégoût, et de la colère…

Malgré les remarquables compétences du corps médical à soigner, les immenses progrès de la science.

Comment transformer positivement ce vécu pour changer la vie ?

  • Grâce au cerveau qui sait :
  • Amplifier les effets bénéfiques des traitements,
  • Accélérer la cicatrisation,
  • Transformer les peurs,
  • Lutter contre les récidives de la maladie.
  • L’activation des systèmes régénératifs du corps permet entre autres le renforcement immunitaire.

Le cerveau active la réussite en santé comme un système GPS dans lequel on indique une adresse exacte.

En visualisant des images du parcours de soins et leurs symboliques il est possible de :

  • Traverser l’épreuve de la maladie,
  • Requalifier son sens dans une vie.

L’AMPR outil issu de l’hypnose (thérapie brève du changement) associée à l’éducation thérapeutique du patient permet d’élaborer un plan de santé avec des objectifs de vie clairs et atteignables qui concerne toutes les santés : psychologique, physique, sociale, affective et sexuelle.

L’AMPR et l’ETP sont au service du patient et du corps médical dès l’annonce du cancer, à chaque étape du parcours Rafaël pour déceler les blocages qui empêchent d’avancer vers une amélioration de la santé.

Philosophie

  • J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la SANTE -VOLTAIRE
  • La maladie ou le mal à dit, c’est tout simplement votre douleur qui essaie de vous dire quelque chose. Tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime dans le corps

Philosophie -ETP : C’est l’apprentissage des moyens utiles en santé dans le maintien de soi en vie.

C’est une posture centrée sur les besoins, attentes, environnement et projets de vie du patient. C’est une approche bienveillante et humaniste fondée sur le respect, l’écoute, la confiance.

Fondements scientifiques

  • Evaluation de l’efficacité de la pratique de l’hypnose. Unité INSERM u1178.            Demande -Direction générale de la santé Juillet 2016.
  • L’altération de la qualité de vie au cours de la maladie cancéreuse et de son traitement justifie de proposer aux patients une prise en charge en éducation thérapeutique afin de pouvoir répondre au mieux à leurs attentes et besoins. Rapport HAS
  • les psychologues Frans de Waal[13], Jean Decety[14] et Vittorio Gallese[15]) ont proposé que les neurones miroirs jouent un rôle important dans l’empathie,  la base du fait qu’un système miroir semble exister pour les émotions : par exemple, la partie antérieure du lobe de l’insula, est active aussi bien quand la personne éprouve du dégoût que lorsqu’elle voit quelqu’un exprimant du dégoût. Cela éclaire d’un jour nouveau le phénomène connu de contagion émotionnelle et les effets de masse.

 

En pratique :

  • Séance collective : 1h30 autour des médicaments, traitements, maladie. En présentiel ou web conférence (10 max)
  • Séance individuelle : 1h en présentiel pour fixer des objectifs atteignables, établir un plan de marche.
  • 4 sessions en moyenne permettent l’autonomie de l’apprenant.

Les changements visibles :

Vision de l’avenir et ressenti bénéfique dans le corps démarrent séance 1. Les résultats sont objectivables sur les échelles analogiques de qualité de vie à chaque séance pour rapprocher le patient de ses objectifs initiaux.

Références

Education Thérapeutique du Patient

Grâce aux progrès de la science, au dépistage précoce des tumeurs, la maladie cancer est considérée aujourd’hui comme une maladie chronique. Les traitements du cancer ont aussi évolué. Les médicaments anti-cancéreux oraux permettent une amélioration de la qualité de vie des patients, mais peu-vent aussi provoquer des comportements à l’origine de la non observance, d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses. Le patient devient le principal administrateur autonome de son traitement, Il est capital qu’il puisse acquérir les compétences nécessaires pour devenir un partenaire efficace de son parcours de soins.

L’éducation thérapeutique permet au patient de ne plus être un malade mais un Apprenant qui devient un expert de sa santé.

Il s’agit d’acquérir de nouveaux comportements : savoir reconnaître des symptômes d’alerte, faire face à une situation d’urgence, savoir quand et qui appeler, où consulter.

C’est un entrainement ludique au sein de l’Institut Rafaël, adapté aux besoins de chacun, qui n’a rien à voir avec une information, un interrogatoire ou une évaluation, mais Conçu pour retrouver le chemin des 5 santés : physique, psychologique, affective, sociale, sexuelle.

L’éducateur en santé est accrédité par la haute Autorité de Santé pour construire des programmes dé-diés en cancérologie, il répond aux valeurs éthiques des codes de santé publique.

Inspirée par les courants pédagogiques cognitivistes Nord-américains, l’éducation thérapeutique est basée sur l’atteinte de but concrets en santé évalués conjointement par le patient et les soignants. Dans un rapport bienveillant et confiant.

L’éducation thérapeutique est une interface entre la science médicale, la pédagogie et les sciences sociales. Ce dispositif est inscrit dans la loi hôpital santé territoire et encadré par la Haute Autorité de Santé. Son objectif est de faciliter l’autonomie, l’adhésion aux traitements et maintenir ou retrouver une qualité de vie.

L’éducation thérapeutique a démontré son efficacité – le Plan Cancer (2014-2019) en fait une de ses priorités.

En Oncologie 4 méta-analyses 177 12000 (Total 34 articles 557 ~ 54000) ont évalué l’efficacité de l’éducation thérapeutique.

L’éducation thérapeutique en pratique :

  • Séance collective : 1h30 autour des médicaments, traitements, maladie. En présentiel ou web conférence (10 max)
  • Séance individuelle : 1h en présentiel pour fixer des objectifs atteignables, établir un plan de marche.
  • 4 sessions en moyenne permettent l’autonomie de l’apprenant.

Références

• Pertinence de l’éducation thérapeutique dans le cancer du sein Evaluation of the usefulness of therapeutic patient éducation in breast cancer J.-L. Bagot · O. Tourneur-Bagot
• Golant M, Altman T, Martin C. Managing cancer side effects to improve quality of life : a cancer psychoeducation program. Cancer Nurs 2003 ; 26 : 37-44.
• Yates P, Aranda S, Hargraves M, Mirolo B, Clavarino A, McLachlan S, et al. Randomized controlled trial of an educational intervention for managing fatigue in women receiving adjuvant chemo-therapy for early-stage breast cancer. J Clin Oncol 2005 ; 23 : 6027-36
Revue Médicale Suisse – www.revmed.ch – 25 mars 2009