La dramathérapie à l’Institut Rafaël

Objectif de la dramathérapie et spécificité dans la prise en charge du cancer

L’objectif est d’accompagner les participants vers un mieux-être et cela à différentes échelles :

  • corporelle : appréhender son rapport au corps, à la voix.
  • relationnelle : rentrer en contact avec les autres, travail sur l’écoute, le regard.
  • créative : exploration de l’imaginaire, de la frontière entre la réalité et la fiction. Le processus de création artistique est au cœur de l’art-thérapie.
  • émotionnelle : apprendre à gérer ses émotions, se découvrir, améliorer sa confiance et son estime de soi.

La dramathérapie est une discipline qui s’intègre à une prise en charge pluridisciplinaire comme le propose l’Institut Rafaël. Elle s’attache à une vision globale de la personne et à la relation patient-dramathérapeute.

Philosophie de la dramathérapeute et fondements scientifiques

En France, la dramathérapie est une discipline récente qui se réfère généralement à la psychanalyse.

Elle se fonde sur différentes approches : le psychodrame de Jacob Moreno, le théâtre-forum d’Augusto Boal, les médiations thérapeutiques (Anne Brun, René Rousillon, Patricia Attigui, etc.)…
Elle s’inspire également des pratiques de la dramatherapy au Royaume-Unis (Peter Slade, Sue Jennings) et aux États-Unis (Renee Emunah, Robert Landry).

Le dramathérapeute a une posture tout à fait singulière dans le domaine du soin. Il est doté à la fois d’une solide base artistique et d’apports en psychologie. Un atout qui permet une approche thérapeutique par le biais de la création.

La dramathérapie est en pleine essor. Actuellement, de nombreuses recherches sont menées à l’international et en France afin de témoigner des apports de la dramathérapie dans l’accompagnement thérapeutique.

Les ateliers de dramathérapie à l’Institut Rafaël

En pratique, la dramathérapie s’intègre en lien avec les autres disciplines de l’Institut Rafaël.

Les dispositifs des ateliers sont élaborés dans un cadre bienveillant et contenant propice à l’expression et au lâché-prise dans le cadre d’une prise en charge groupale.

Les ateliers, en groupe semi-ouvert, d’une durée de 1h30 à 2h00, ont lieux chaque semaine et nécessite un engagement de la part des participants pour garantir le processus thérapeutique.

Un entretien préalable avec le dramathérapeute est nécessaire avant d’intégrer un atelier afin de faire connaissance et de déterminer des objectifs personnels.
Il est possible de s’inscrire à tout moment de l’année, dans la limite de 14 participants et cela dès le début de la prise en charge au sein de l’Institut Rafaël.

Les résultats observés

Le processus thérapeutique en dramathérapie s’inscrit dans la durée.
Les ateliers sont avant tout un moment de plaisir, de partage et de jeu. Une pause dans le temps qui permet d’être dans l’instant présent avec soi et les autres. Etre dans une démarche active et positive aide le patient dans son processus de soin global.

Les résultats se font à deux niveaux : personnel et groupal.

Le cancer vient généralement ternir la relation à son corps. La dramathérapie permet ainsi de se réapproprier son image corporelle. On observe d’ailleurs une meilleure aisance corporelle et vocale. Plus confiant, le corps est ancré, présent, la voix est placée.

L’espace scénique est un lieu de l’intime, de liberté et d’expression. Le lâcher-prise s’améliore au fil des semaines. Les participants sont alors plus détendus et évacuent l’anxiété.

La dramathérapie offre un espace de création et d’expression. Les émotions sont au cœur du processus. Les jeux proposés permettent d’évacuer des émotions difficiles, d’explorer des parties de soi encore inconnu, de prendre du plaisir à jouer et de soutenir les capacités de résilience. On observe une meilleure gestion des émotions. Un atout majeur dans la vie quotidienne et dans voie de la guérison.

Références

Anzieu D., Le groupe et l’inconscient, Paris, Dunod, 1975.

Attigui P., De l’illusion théâtrale à l’espace thérapeutique, Paris, Denoël, 1993.

Boal, A., Jeux pour acteurs et non acteurs, Paris, La découverte, 1997.

Brun A. (sous la dir.) Manuel des médiations thérapeutiques, Dunod, 2013.

Callois, R., Les jeux et les hommes, Paris, Gallimard, 1958.

Chidiac, Ateliers d’écriture thérapeutique, Elsevier Masson, 2013.

Klein J.P., Théâtre et dramathérapie, Paris, Que sais-je ?, PUF 2015.

Oberlé, C., Créativité et jeu dramatique, Paris, Mérieidiens Klinsksieck, 1989.

Orioli, W., Théâtre et thérapie, Développement personnel, 2010.

Lecourt, E., Lubart, T., (sous la dir.), Les Art-thérapies, Paris, Armand Colin, 2017.

Winnicott D.W., Jeu et réalité, Paris, Gallimard, 1975.