Notez cet article

Définition de la fatigue

La grande fatigue ou asthénie, de –sthénie (force, vigueur) et du privatif a-, est un affaiblissement de l’organisme, on parle souvent de fatigue physique. Par extension, elle peut concerner également l’état psychique, la libido et l’intellect.

Nombre de patients se plaignent de fatigue, la rapportent à leur traitement autant qu’à leur maladie. Si classiquement l’expression de la fatigue est assortie à une demande de prescription de vitamines, les dimensions de l’analyse et de l’action sur la fatigue sont multiples.

La fatigue peut être ressentie après des efforts prolongés ou résulter de nombreuses maladies en cancérologie comme en l’absence de cancer. On différencie la fatigue normale (physiologique) de la fatigue chronique.

La fatigue pathologique ou anormale est une fatigue qui survient plus rapidement et persiste de façon chronique. Elle peut être liée à des facteurs psychiques (80 % des cas, liés à des états dépressifs, troubles anxieux, stress ou autre…) ou encore physiques (la maladie organique).

Causes et étiologies des grandes fatigues

asthénie, symptôme cancerParmi les asthénies organiques on distingue les causes : infections, cancers, troubles cardio-vasculaires, métaboliques, désordres hormonaux, maladies auto-immunes, affections neurologiques, problèmes digestives et iatrogènes (cause médicamenteuse). Les asthénies dites « fonctionnelles » sont essentiellement dominées par le syndrome dépressif et les troubles psychotiques. Il est important de préciser les caractéristiques de la fatigue (moment de survenue, permanente ou transitoire, circonstances déclenchantes) et les signes associés (perte d’appétit, amaigrissement, fièvre…). Les examens complémentaires seront guidés par l’examen clinique et l’interrogatoire qui doit être minutieux et prendre du temps.

Il existe dans tous les cas de fatigue durable une intrication des facteurs physiques et psychiques : toute fatigue physique prolongée retentit souvent sur le psychisme et inversement toute fatigue psychique retentit sur le versant physique. La difficulté pour le médecin est d’apprécier la part respective du versant physique et psychique de l’asthénie.

Prévention de la fatigue : nos conseils

La prévention de la fatigue repose sur une hygiène de vie satisfaisante : repos suffisant (8 heures de sommeil par nuit), équilibre nutritionnel, santé émotionnelle, relations sociales et éventuellement vie de couple équilibrée…

Pour lutter contre la fatigue : ralentir le rythme au quotidien, se détendre, pratiquer une activité sportive douce comme la marche ou la natation, faire des pauses au travail, avoir une alimentation équilibrée, avoir des horaires réguliers au moment du coucher et du lever, favoriser une activité relaxante au moment du coucher comme la lecture, en fin de journée éviter l’alcool, les repas copieux, les excitants, le tabac et la caféine.

Bon à savoir, faire une sieste de 5 à 20 minutes après le déjeuner permet de rééquilibrer le fonctionnement du système nerveux, de se détendre, de compenser le manque de sommeil nocturne, d’améliorer la mémoire, de booster la créativité et de favoriser une bonne digestion. 

 

Article rédigé par le Dr Daniel Toledano