Un groupe de paroles pilote fondé sur l’analyse existentielle et la logothérapie (thérapie centrée sur le sens) a été mis en place au Centre Hartmann de radiothérapie (HORG) entre fin décembre 2015 et Juin 2016. Il était composé de huit femmes atteintes de cancer du sein, en dernière phase de traitement, dans ce moment très particulier de transition entre maladie et reprise d’une vie « normale ».

Les résultats extraits d’une séance de bilan ainsi que d’un questionnaire de satisfaction auquel ont répondu toutes les participantes montrent l’importance de la parole, des liens créés séance après séance dans le cadre du groupe et du soutien apporté par la synergie groupe-animateurs pour affirmer une nouvelle dynamique de vie – une noodynamique – selon les termes de Viktor Frankl (1905-1997) psychiatre et fondateur de la logothérapie, et redonner du sens à son existence.